S’expatrier au Chili : les indispensables à savoir avant son départ !

S’expatrier au Chili : les indispensables à savoir avant son départ !

Beaucoup privilégient actuellement le Chili comme un nouveau lieu de résidence. En effet, de nombreux jeunes, adultes ou seniors sont attirés par cette région de l’Amérique du Sud. Y bâtir une nouvelle vie ou étudier au Chili est un projet qui requière différentes planifications. Impossible de partir vivre dans cette contrée du jour au lendemain ! Vous souhaitez donc vous expatrier au Chili ? Que faut-il savoir sur ce genre de projet et comment ça se passe ? Focus !

Des formalités à respecter pour immigrer au Chili

Le Chili est la région la plus stable au niveau politique ou économique au cœur de l’Amérique du Sud. Choisir une expatriation dans ce territoire est une bonne idée. Vous pouvez y lancer de nouveau projet ou y réaliser certains de vos rêves. Pour s’assurer d’une vie agréable au Chili, il faut avant toute chose se préparer à différentes formalités. Comme dans toutes démarches d’immigration dans d’autres pays, l’expatriation au Chili est également réglementée. C’est pourquoi un visa est nécessaire pour un séjour au-delà de trois mois. Pour une longue durée au Chili, vous devez obtenir le visa « Sujeto a Contraro ». Ce dernier ne donne droit que d’un séjour de deux ans maximum pas plus. Si vous programmez de rester au Chili pendant plus de deux ans, il faut prendre un permis de résidence définitive. À savoir que la formalité visa doit aussi comprendre un formulaire de résident, et sans oublier un contrat de travail. Ce dernier doit être attesté et signé par un notaire. Si vous désirez détenir une carte de séjour, des procédures doivent être suivies une trentaine de jours après votre arrivée. En obtenant ce papier, un numéro d’identification national ou RUT est fourni en même temps.

Des modalités à connaitre afin de pouvoir travailler au Chili

Les heures de travail dans ce territoire varient selon le type d’emploi et son contrat. En général, elles sont de 45 heures par semaine. Selon des enquêtes sur le travail en Chili, un immigré ne peut trouver un emploi que six mois après l’arrivée. Que faire ? Comment réussir à avoir un emploi stable au Chili ? À savoir que des organismes internationaux mettent en place des programmes aidant les expatriés à trouver un job. Actuellement, la Fondacion Empresarial Comunidad Europea Chili est l’un de ces organismes. N’hésitez pas à recourir à leur aide ! Sachez que vous pouvez également vous tourner vers les méthodes traditionnelles pour chercher du travail. D’abord, vous trouverez la consultation de la presse locale. Au cœur du Chili, les journaux comme Qué pasa ? , Estrategia, Capital et El Mercurio peuvent être d’une grande utilité. Mais pas seulement, il y a aussi d’autres moyens efficaces comme recourir aux services d’une agence de recrutement. Ces professionnels dans le monde de l’emploi peuvent être d’une grande aide dans votre nouveau pays de résidence.

À part ces nombreuses formalités, une parfaite maitrise de la langue espagnole est nécessaire. Pour communiquer et comprendre les locaux, cette langue est incontournable. Avant de prévoir une nouvelle vie en Chili, n’hésitez pas à prendre des cours d’espagnol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *